lundi 11 juin 2018

"A New Lanscape": un mémorial, joyeux, illuminé de jeunesse !


"Nouveau spectacle de la compagnie Travelling & Co, A New Landscape, chorégraphié par Hervé Robbe assisté de Catherine Legrand, est une plongée dans une mémoire de la danse qui se conjugue au futur.

« Memories (ou l’oubli) » est un projet collaboratif manifeste sur trois ans, un voyage à rebours mais aussi à rebond, une traversée d’une mémoire chorégraphique qui se décline sous la forme d’une publication, d’un objet audiovisuel et, ici, d’un nouveau spectacle. A New Landscape est pour Hervé Robbe : « Une danse qui ne tourne pas le dos à son passé, qui émane telle une anamorphose d’une chambre d’échos et de réminiscences et laisse surgir un autre rituel collectif.» En ne perdant pas la mémoire, notamment celle du corps, il accepte aussi l’oubli. Cette création chorégraphique pour dix danseurs laisse libre cours à une interprétation subjective des sources pour offrir un espace à de nouveaux agencements ou déploiements et à une nouvelle génération. « Trente années de création, je me souviens et puis j’oublie par nécessité à être et devenir...», ajoute le chorégraphe."

Sur scène, une heure durant, c'est la mémoire joyeuse du répertoire d'Hervé Robbe qui se trame et se tisse devant nos yeux!
Pas de nostalgie pour construire ce "panthéon", cet archivage serein d'une mémoire corporelle qui se transmet, se passe et contribue à bâtir un patrimoine de la danse d'aujourd'hui! Les jeunes danseurs, poreux, pétris du style du chorégraphe s'adonnent à laisser vivre et voir sa signature, toute d'un phrasé caractéristique: petits bougés savants, ruptures de rythmes, le tout sous couvert de choix musicaux pointus, variés en adéquation avec un style "baroque" en diable!
Le tout bordé par la présence radieuse de Catherine Legrand, elle aussi transmettant ce petit quelque chose de Bagouet, possédant une gestuelle toute singulière et personnelle. Elle hante le plateau, alors que les jeunes interprètes se fondent dans l'espace très construit, suite de citations des pièces de Robbe, sur "le terrain vague" d'une mémoire rafraîchie, mélancolie salvatrice et bienfaisante.
La pièce se déroule , douce et pleine de quiétude et de suspens; tout de noir vêtus, simplement, c'est la jeunesse qui prend le flambeau, témoin, passeuse elle aussi de cette archéologie du futur!
Alors que sur l'écran, en fond de scène, des images du tout jeune chorégraphe, nous font des clins d’œil d'empathie pour mieux nous glisser nous aussi dans l'osmose de ce palimpseste, ces strates et couches tectoniques d'un pan de l'histoire de la danse, tout court !
Un "temple" neuf, construit, vivant, habité par un patrimoine vif et savant, dédié , non à la conservation en bocal ou conservatoire, mais bien à vivre sur les planches, sur le plateau pour vivifier, raviver un répertoire traversé d'aventures et de partage.

Au Théâtre National de la Danse jusqu'au 9 Juin


0 commentaires:

Publier un commentaire