samedi 23 juin 2018

"What's up n° 3" ....Du neuf ? Hanatsu Miroir, laboratoire intimiste du son visuel.


"Bienvenue dans notre laboratoire « What’s Up? » !
La création, axe central de ce cycle, est l’occasion pour nous de donner de nouveaux élans à nos recherches, de les partager avec les compositeurs, de les mettre en oeuvre avec nos interprètes, de mettre en avant de nouveaux enjeux esthétiques et créer un moment d’échange avec le public.
Ce troisième opus se veut éclectique dans ses sonorités : nous commencerons en douceur et en acoustique avec la musique de Kaija Saariaho, et nous nous délecterons de la musique fine et ciselée de Samuel Andreyev.
La soirée se poursuivra sous le signe de l’électronique. Lara Morciano nous fera découvrir une oeuvre pour percussions et transducteurs. Puis deux compositeurs nous accompagneront sur scène : Yérri Gaspar Hummel partagera sa pièce Transfigunation, un théâtre de son entre geste musical et poésie scénique tandis que nous explorerons avec Dionysios Papanicolaou des sonorités inspirées du son electro des années 2000.
Nous clôturerons la soirée par un Dj set de Yerri-Gaspar Hummel.
Inspiré par le tirage avec le yi-king plongez dans un DJ set féerique. Chaque disque est soigneusement numéroté et entre ainsi en résonance avec un monde sonore. De Stimmung du compositeur Karleinz Stockhausen à Presque rien n°1 du compositeur Luc Ferrari, les paysages s'entremêleront sur des rythmes traditionnels effrénés. Two Fingers, Flying Lotus ou encore Nicolas Jaar viendront agrémenter cette expérience sonore collective."

Belle déclaration d'intention: pari tenu lors de cette soirée à l'Espace K, entourée de complices, d'amis musiciens....
Programme :
Kaija Saariaho : "Oi kuu" pour clarinette et violoncelle, donne le ton: avec douceur et retenue, les percussions en écho pour mieux tisser une ambiance recuellie, apaisante. La scénographie très inventive et travaillée, permet de magnifier en focale, certains instants, de diriger les regards sur l'objet qui façonne et émet de son. C'est une des caractéristiques à souligner, ceci créé par Raphael Siefert.

Lara Morciano : Taygeta,pour percussions et transducteurs offre une ambiance inquiétante avec le jeu de scène très animal d'Olivier Maurel, félin, tactile à souhait sur son établi musical qui résonne de sons inédits: du bel ouvrage à regarder autant qu'à écouter!

Samuel Andreyev : Strasbourg Quartet, pour percussions , flûtes, clarinettes et violoncelle: la pièce très animée raconte une histoire: celle de personnages incarnés par les instruments, très chatoyants, joyeux et créateurs de paysages ou de situations imaginaires: forêt, clairière, espaces inédits que crée la musique. Ambiances sylvestres ou circassiennes, une vraie bouffée d'inventivité !


Suit la pièce de Yérri-Gaspar Hummel : Transfigunation pour flûtes, percussions et electronic live
On saute à pied joints dans le fantasque, l'inventivité, le primesautier bien venu dans l'univers savant des technologies nouvelles liées à la création musicale. Laissez vous surprendre par un jeu de chaises (musicales), des ballons qui crissent en se gonflant, un jeu de yoyo qui percute, un jeu de scène drôle et discret. A voir et à entendre !
Du papier froissé, du souffle, du vent et des marées pour ces parcelles de ciel musical et sonore inédits Des paroles aussi, semées comme une fumée d'encens...

Au final, l'oeuvre de Dionysios Papanicolaou : Interurban d’Anarrès pour flûtes, percussions et electronic live offre un panorama truffé d'images vidéo de Marine Crozel, très graphiques en noir et blanc, géométries changeantes sur plusieurs écrans, répartis sur le plateau, tandis que s'invente un univers musical où en cavalcades, au galop, les instruments se chevauchent.
Et pour ceux qui en reprennent, au final, en bonus dans la salle d'exposition, Yérri-Gaspar Hummel : DJ set Gò !!!!

Flûtes : Ayako Okubo // Percussions : Olivier Maurel // Clarinettes : Thomas Monod // Violoncelle : Elsa Dorbath
Réalisation informatique musicale : Jose Miguel Fernandez, Dionysios Papanicolaou et Yerri Gaspar Hummel
Lumières : Raphaël Siefert

A l'Espace K le 22 Juin

0 commentaires:

Publier un commentaire