mercredi 25 septembre 2013

Opéra au cinéma: un mariage d'amour et de raison: "Written on Skin" pour en témoigner à Musica

Musica tisse depuis longtemps les affinités entre musique et cinéma, nous rappelant qu'il existe autant d'excellentes musiques de films, que de films sur l'opéra, de surcroit, genre lyrique contemporain fort riche en surprises!
Cette année, en complicité avec ARTE et l'UGC Cité Ciné de Strasbourg, deux oeuvres sont proposées:
la première "Written on skin", un opéra de George Benjamin de 2012, a été filmé par Corentin Leconte à l'occasion du festival d'Aix en Provence.
Katie Mitchell pour la mise en scène (voir The House Taken Over), et Martin Crimp pour le livret nous délivrent ici une narration cruelle, forte et inspirée pour des interprètes hors pair, filmés au plus près des corps, des sons, des respirations des chanteurs
Le rôle du "garçon" dans cette histoire qui oscille entre médiéval et contemporain est tenu par deux fantastiques contre-ténor et soprano, Bejun Mehta et Allan Clayton, Agnès, la "femme" est campée par Barbara Hannigan, sublime actrice, chanteuse aux talents virtuoses, face à une partition à hauts risques.
Deux heures durant, on vit en apnée devant ce drame, sa violence physique, son décor à deux niveaux où évoluent les protagonistes.
Les jeux de lumière, de profondeur y sont judicieusement révélés.
Les gestes très chorégraphiques, physiques, engageants de tous font mouche pour créer une présence charnelle étonnante pour le médium cinématographique!
George Benjamin à la direction, sensible, attentif y tient sa part de succès.
Un film qui fera date dans la "capture" de la voix, des corps et de l'espace de l'opéra transposé au cinéma.
La proximité, les gros plans rapprochés, le montage épousent le rythme de la composition musicale avec bonheur!

0 commentaires:

Publier un commentaire