samedi 25 avril 2015

"Ariane et Barbe Bleue": la clef des chants.

Vision fantomatique d'une femme errant dans une forêt, brumeuse, opaque comme à travers une toile filtrante.Zoom avant .Elle danse, libre.........
C'est le début d'"Ariane", un opéra trop méconnu que Olivier Py décide de mettre en scène en y apposant sa griffe, sa marque de fabrication: chaos et onirisme pour évoquer à travers le conte mythique, la condition des femmes toujours soumises au bon vouloir du pouvoir masculin, qu'il soit d'hier ou d'aujourd'hui, légendaire ou bien ancré dans une économie politique de la domination. La parité et tout le reste n'ont qu'a bien se tenir.
La claustration, l'enfermement consenti par ces femmes soumises, ces êtres qui ont traversé le miroir et désobéi en est le leitmotiv, renforcé par le décor: murs de pierres, chambre close et huit-clos pour une intrigue spectaculaire.
Même les danseuses nues qui hantent ces espaces clos ne parviennent pas  par la danse à se libérer de cette emprise, sur leurs corps, leur nudité, leur fragilité
Très belles séquences de chorégraphie où les femmes- enfants ou vierges délivrent des gestes gracieux, graciles, cinq silhouettes à peine visibles entre les entrelacs de la construction scénographique. Comme des fantômes elles parcourent ce proscenium, qui bouge, tangue va et vient pour mieux focaliser l'action: comme un zoom avant au cinéma, comme des plongées et contre plongées ouvrant sur un espace définitivement inaccessible, à travers un rideau transparent de sang, rouge.
Celui de la délivrance impossible.Spectres désincarnés qui hantent les mémoires.En blanc, vêtues comme des elfes sylvestres.
Belles prestations de ces jeunes recrues danseuses dont Charlotte Dambach, mariée endimanchée qui se laisse effeuiller et dévêtir, abandonnée, livrée au désir de la passion destructive masculine. Elle s'offre, vaincue,où dans sa destinée préméditée et prédestinée, rien ne cède, rien ne rompt, sauf le corps qui s'offre, soumis en offrande sacrificielle. Image impressionnante et forte comme tout le spectacle, opéra à découvrir, servi par une nourrice remarquable de passion de la scène et de don de soi.

Olivier Py une fois de plus surprend, décale et met le cap là où l'on ne l'attend pas: dans un ordre implacable, l'indisciplinaire metteur en scène infatigable, livre une version très personnelle de la condition féminine: la clef des champs ne servira qu'à Ariane et les voix de la libération seront étouffées pour un chant plaintif, émanant des entrailles de la terre.

A l'Opéra du Rhin jusqu'au 6 Mai


En savoir plus.......
"Ariane et Barbe Bleue" est un opéra en 3 actes créé entre 1899 et 1906 et composé parPaul Dukas sur un livret de Maurice Maeterlinck. Le metteur en scène Olivier Py présente dès le 26 avril prochain son nouveau spectacle adapté de cette pièce, un conte musical inquiétant et moderne. 
Dans la pièce, les femmes de Barbe Bleue se sont pas mortes mais enfermées dans des cachots. Ariane vient alors les libérer et se heurte aux refus des épouses qui préfèrent rester auprès de leur bourreau. L'intrigue traite de l'asservissement face au pouvoir, de la complaisance dans l'emprisonnement et plus généralement, de notre rapport à la liberté et à la domination.
Après le célébrissime Pelléas et Mélisande mis en musique par Claude Debussy, c'est au tour de Paul Dukas de s'intéresser à une pièce de Maeterlinck. Avec Ariane et Barbe- Bleue, le compositeur joue avec les codes du symbolisme pour tisser cette étrange histoire où s'affrontent le désir de liberté et la facilité de la soumission. Peut-on vouloir la liberté pour autrui si celui-ci ne la désire pas? Ce que l'on souhaite pour soi est-il nécessairement ce qui est souhaitable pour autrui? Ariane découvrira à ses dépens qu'il ne fait pas toujours bon vouloir lever le voile sur les pans obscurs de la psyché de ses semblables.


Direction musicale Daniele Callegari 
Mise en scène Olivier Py 
Décors et costumes Pierre-André Weitz 
Lumières Bertrand Killy

Barbe-Bleue Marc Barrard 
Ariane Jeanne-Michèle Charbonnet 
La Nourrice Sylvie Brunet-Grupposo 
Sélysette Aline Martin 
Ygraine Rocío Pérez 
Mélisande Gaëlle Alix 
Bellangère Lamia Beuque 
Un vieux paysan Jaroslaw Kitala 
Deuxième paysan Peter Kirk 
Troisième paysan David Oller

Chœurs de l'Opéra national du Rhin
Orchestre symphonique de Mulhouse
 

0 commentaires:

Publier un commentaire