jeudi 9 avril 2015

X, Y grec,"Z" :plateau XXL au TNS


Les acteurs sont déjà présents sur scène quand le public est invité à pénétrer la salle Gignoux: c'est déjà une agora fébrile qui pulse devant nous.
Des personnages, hommes et femmes sont attablés à un dispositif relevant de la table de négociations, de banquet ou de jugement.
Suspens dans un joyeux charivari où la langue grecque va bon train!
Musicalité étrangère garantie tout au long de cette prestation, menée de main de maître ou plutôt à la baguette de chef d'orchestre
Musicalité, rythmes, percussions scandent l'action, bordent les mots et les font grandir, rebondir à l'oreille.
En canon, en alternance, mots , corps frappés racontent l'histoire d'un homme, d'un procès qui firent la une de l'actualité grecque. La table XXL devient le lieu des divagations des héros de pacotille et devient plateau immense où le regard se perd dans une perspective très chorégraphique
Déplacements, attitudes, attestent d'un affolement autant que de l'implacable destinée des politiques assoiffés de pouvoir, de mots, de musique aussi pour mieux orchestrer leurs ébats.




Le 22 mai 1963, le député du parti de la Gauche démocratique unie, Lambrakis, est assassiné en pleine rue, par des militants d’extrême droite. Or, lors du procès, en décembre 1966, le verdict tombe : « Lambrakis n’a pas été assassiné ». C’est à la chronique de ces événements que le spectacle d’Effi Theodorou nous propose d’assister. Comme dans une enquête, nous suivons la figure de Lambrakis. L’affaire avance à la vitesse des pages d’un livre tournées par un vent de révolution.
D'après le roman de Vassilis Vassilikos


Spectacle créé le 20 décembre 2012 puis repris le 20 septembre 2013 au Théâtre national de Grèce à Athènes.
est publié aux éditions Gallimard, collection Folio, 1972.

Au TNS jusqu'au 14 Avril 20H

0 commentaires:

Publier un commentaire